Game For All © Index du Forum
 
 
 
Game For All © Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion
 



 Annonce 











                                                                                                                                                     Bienvenue Chez les G4A !
                                                                         ici je ne veux pas de kikoo roxor, pas de kikoo consoleux, et pas de personne en dessous de 20 ans.
                                                                                                                  PCISTE Mature mais qui aime déconner... BIENVENUE !!!!
Des nouvelles de The précheur et de 24 TONY

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Game For All © Index du Forum -> 7ème Art -> Films
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
 The précheur
 Invité
  
Hors ligne

 
 
 

 MessagePosté le: Ven 1 Aoû 2008 - 23:49    Sujet du message: Des nouvelles de The précheur et de 24 TONY Répondre en citant

Bonjour à tous les amis cela fait longtemps déjà désolé je n'ai pas de repos depuis Février, pas de vacance en ce moment j'ai passer mon examen de scénariste avec succés donc je suis devenu pro ds le cinéma je travaille actuellement avec 3 boites de productions : TF1 C4 production et édilivre mon éditeur de mes romans en vu aussi que je suis écrivain. Depuis le temps que je vous en parle voici ce qui intérésse TF1 pour une futur série de 52 minutes de 4 épisodes. Minutes Mortelles (connu sous le nom de 24 TONY)

Bonne lecture et lachez vos comm's :



Minutes Mortelles 

 

 

 
Des détritus jonchent le sol de la cuisine, il est impossible de poser les pieds par terre. La saleté est partout, mais, sur les murs maculés de graisse se trouve une multitude de photos tachées de café, de sang et de poussière...  
Sur chaque photo, une image jaillit en un flash éloquent. Le premier flash montre un garçon assis sur une chaise ; il est menotté et sa bouche est fermée par une boule sado maso ; un courant électrique grille cet adolescent qui meurt de convulsion en bavant. Sur une 2ème photo, le flash montre un autre garçon assis sur une chaise et lui aussi menotté ; étrangement, il lui manque un pied ; on voit une personne imposante s’approcher de cet adolescent et utiliser une masse pour frapper ses genoux et les faire éclater en morceaux sanguinolents ; seule l’ombre de ce massacre est reflétée sur un mur. Sur une 3ème photo, un autre flash montre un 3ème garçon, lui aussi assis sur une chaise toujours menotté, la même personne imposante arrive et sort cette fois-ci une perceuse qu’il enfonce dans ses articulations ; on entend le bruit des os et de la chair explosés... et les cris de douleur qui s’échappent du garçon torturé. 

 
Je m’appelle Jack Prêcheur. Il y a maintenant 5 ans de cela, je travaillais pour le gouvernement puis j’ai arrêté. Je suis devenu testeur dans les jeux vidéo. Tout se passait bien, jusqu’à ce fameux coup de fil... Au départ nous avions affaire à un tueur virtuel, sur un jeu vidéo, puis je ne sais pas comment ce tueur à réussi à sortir du jeu.  
Mes amis et moi avions fui une scène de meurtre. Mon ami Quentin a perdu sa jambe dans ce combat entre le tueur et lui. Il les a tués un par un. Nous avons essayé de nous cacher mais en vain. Mes amis tombaient comme des cartes, je suis le seul à avoir survécu. Cela fait maintenant 5 ans que je le cherche, 5 ans de recherche, de combat et de meurtre pour pouvoir le retrouver... Je l’ai surnommé le Maître du Jeu ; il a changé les règles mais, moi, j’ai changé tout court... 

 
Dans une chambre sombre, rongée par l’humidité, on voit, affalé sur un bureau, un homme sale avec des vêtements déchirés, la cravate mal ajustée. L’homme est très barbu il tient dans sa main droite une bouteille d’alcool. Sur le bureau, on voit 2 armes de poing avec leurs chargeurs en évidence. Cet homme dort sur une pile de papiers. Le téléphone de l’homme se met à sonner dans l’une ses poches. L’homme se réveille en sursaut, il passe sa main sur son visage pour se réveiller et actionne lentement le petit combiné. 
Allo ? 
Jack ? 
Ouais, c’est pourquoi ? 
On a retrouvé le dernier corps. 
À ces mots, Jack se lève, prend ses 2 armes qu’il charge, et part en oubliant d’emporter son portable. 

 
Dans une forêt sombre éclairée par les phares de deux voitures, Jack Prêcheur arrive peu après. Là, un homme en cravate l’attend ; il à dans sa main droite un dossier. Jack s’approche de lui et engage la conversation. 
Alors, où est-il ? 
Viens avec moi. 
Jack suit l’inconnu puis, après 30 mètres de marche, ils arrivent près d’un cadavre en décomposition. Jack éclaire le cadavre avec une petite torche qu’il sort de sa poche. 
Putain, Mathieu ! C’est bien lui ! Faites-lui faire une autopsie, et dites-moi la cause du décès. 
Très bien, ça sera fait dans les meilleurs délais… Je pense dans 24 heures. 
T’as une heure, pas une de plus ! Stephen, ne me déçois pas ! 
Content de te retrouver parmi nous, Jack, ça faisait longtemps. 
T’as quelque chose pour moi, je crois ? 
Oui, tiens ! 
Alors que Jack se saisit avec brusquerie de l’objet qu’on lui tend, on entend un bruit de coup de feu près des véhicules. 
Putain, c’était quoi ça ? s’exclame Stephen. 
Les emmerdes ! 
Jack sort une arme qu’il charge. On aperçoit, dans la forêt dense, des ombres qui bougent. Jack les voit et lance dans leur direction une grenade qu’il avait accrochée à sa ceinture. La grenade explose en un flash lumineux qui éblouit les ennemis.  
Avec un regard mauvais, Jack avance vers le groupe d’individus. Il y a 3 personnes au total. Jack tire avec son arme dans les jambes d’un homme puis, avec violence, il frappe du pied le genou blessé de cet homme qui se brise sous le choc. L’homme hurle. Jack le saisit au visage tout en empoignant son arme. Il lui brise la main, qui se retourne sur elle-même, et appuie dans le même temps sur la détente de l’arme. Il tire. Un deuxième homme, à la droite de Jack, meurt sur le coup. Puis Jack retourne l’arme vers l’homme sur sa gauche et il tire sur ce dernier qui s’écroule sous l’impact. Pour finir, Jack pousse violemment à terre l’homme qu’il a saisi et lui tire une balle en pleine tête. Il meurt sur le coup. On voit son ami venir vers lui. 
Houlà ! Ouais, tu leur as bien ravagé la tronche ! 
Au lieu de dire des conneries, enquête sur ces trois là ! 
Très bien ! Mais je sais pas si le légiste arrivera à les identifier... 
Jack le regarde d’un air agacé. 
Ok ! C’est bon, cool ! 
Jack part en direction de sa voiture, il démarre et part. 

 
Dans la voiture, Jack est inquiet, son téléphone se met à sonner. Il décroche. 
Allo ? 
Jack Prêcheur ? Ça faisait longtemps... 
Je vois… Pour moi, c’était plutôt de l’impa-tience. 
Hum... 
Je te préviens, pourriture, si je te trouve, je te butterai sans la moindre hésitation. 
C’est parfait ! approuve narquoisement le Maître du Jeu. Mais avant, j’ai envie de rejouer à un jeu… Pas toi, Jack ?  
Je t’écoute... 
Ah, Jack Prêcheur reprend du service, à ce que je vois ! Bien… J’ai une personne qui t’est chère… Elle s’appelle Stéphanie. 
Aussitôt, Jack Prêcheur stoppe son véhicule et reprend le combiné. 
Touche-la, connard, touche-la et je te tuerai ! 
Je vois qu’elle ne te laisse pas indifférent ! Bien… Regarde dans la boîte à gants. 
Jack ouvre le petit réceptacle de bord et y trouve un petit étui. 
Ouvre-le, Jack ! 
Jack ouvre le petit étui et en sort une montre dont la fonction « chronomètre » vient de lancer un compte à rebours de 24 minutes.  
Qu’est-ce que c’est que cette merde ! 
Cette merde, comme tu dis, est le temps qu’il te reste pour sauver Stéphanie… Elle est attachée sur une chaise, et 4 arbalètes visent ses 4 membres : ses jambes et ses avant-bras ! Chaque flèche est reliée à un câble électrique. Une fois la flèche tirée, un courant de 200 000 volts fera exploser le membre touché. 
T’es vraiment un malade ! 
Peut-être, mais je me soigne en tuant les gens ! Regarde sous le siège, tu trouveras une enveloppe dans laquelle sont glissées 3 photos… Ce sont tes seuls indices pour la retrouver. 
C’est trop simple ! Qu’est-ce que tu me caches ? 
La nouveauté c’est que trois tueurs profession-nels sont à tes trousses. Je leur ai dit que, s’ils réussissent à te tuer, ils toucheront chacun 2 millions d’euros… Dans le but que Stéphanie crève ! 
C’est toi qui vas crever ! 
Alors, que le meilleur gagne ! Bonne chance Jack... 
Le Maître du Jeu a raccroché... Soudain une lumière blanche aveugle Jack et un véhicule vient percuter sa voiture de plein fouet. Jack se remet rapidement de ses émotions. 
Les emmerdes commencent ! 
Il saisit son arme et voit des ombres qui passent devant sa voiture. Il prend une grenade et la dégoupille dans la voiture, puis il braque son arme en direction de la porte du passager. La porte est ouverte brusquement par un inconnu armé. Jack lance la grenade sur ce dernier. L’homme saisit la grenade en vol et Jack en profite pour lui tirer une balle dans la poitrine. Puis il se hâte de refermer la porte, et se tasse sur son siège pour résister au souffle de l’explosion qui fait tanguer son véhicule. Un crépitement des flammes s’ensuit, ainsi qu’une épaisse fumée noire. Ce n’est qu’au bout de quelques minutes que Jack sort du véhicule avec prudence. 
C’est ce qui s’appelle être grillé à point !  
Un léger rictus apparaît sur le visage de Jack. 
Son téléphone sonne une nouvelle fois, il décroche aussitôt. 
Oui ! 
Jack, pourquoi ne vous contentez-vous pas de crever ? 
Parce que, aujourd’hui, j’ai un emploi du temps chargé, je dois m’occuper d’un sale con ! 
Il balance le portable au sol et tire dessus avec son arme, le portable explose. Plus loin, un homme qui était à terre se relève et s’avance dangereusement vers Jack. Jack s’en aperçoit, il prend son arme, la pointe vers lui et tire. L’homme tombe sur le coup. Un autre homme apparaît. Jack lui tire une balle en pleine tête, l’homme meurt sur le coup. Jack recharge son arme et part en direction de sa voiture pour prendre l’enveloppe sous le siège. Il sort son portable et appelle... 
Chris ? C’est Jack. J’ai besoin d’un véhicule ! 
Très bien. Vous êtes où ? 
J’en sais rien. Essayez de me localiser avec mon portable. 
C’est fait ! Vous avez de la chance, on est dans le coin… levez la tête. 
Jack lève la tête et voit l’hélicoptère qui vient le chercher. 

 
Jack arrive dans la cellule des forces spéciales. Il marche d’une allure décontractée. La cellule se présente sous la forme de bureau administratif et d’un centre de recherche. Une personne s’approche de Jack avec un dossier à la main qu’il lui remet. 
Voici, Monsieur… Il vous attend dans la salle d’interrogatoire, comme vous nous l’aviez demandé. 
Merci ! 
Jack enfile un couloir pour arriver à une porte gris métallisé qu’il franchit rapidement. 
Parvenu dans la salle d’interrogatoire, il pose son dossier devant un homme habillé comme un militaire. 
Bonsoir ! Je me prénomme Jack, et je suis là pour avoir des renseignements concernant un tueur. Si vous ne coopérez pas, je serai obligé d’employer la force. 
Le militaire est caché dans l’ombre et fume tranquil-lement une cigarette. Jack Prêcheur ouvre son dossier et prend le temps d’examiner plusieurs documents confidentiels. 
Bien… Je vois que vous n’êtes pas décidé à coopérer, mais je vais quand même vous persuader du contraire. Voici deux ans, vous avez été engagé dans l’armée, puis on vous a confié une sale affaire. Vous avez trouvé la planque d’un tueur connu sous le pseudonyme de Maître du Jeu. Mais voilà, vous l’avez personnellement rencontré, et vous savez exactement à quoi il ressemble et où il se planque, n’est-ce pas ? 
Le militaire tire son visage de l’ombre, toujours la clope dans sa bouche, et sort de sa poche une enveloppe avec dedans un objet assez lourd. 
Qu’est-ce que c’est ? 
C’est pour vous de la part… de qui vous savez. 
Jack se précipite sur l’enveloppe et l’ouvre violem-ment, il trouve à l’intérieur une montre qui affiche 24 minutes, mais le chronomètre ne s’enclenche pas. 
Encore un jeu ! 
Tout à fait, mais cette fois-ci, c’est Stéphanie la victime, n’est-ce pas ? 
Jack commence à avoir des crispations au niveau du visage. 
Je vous le répète, coopérez et tout se passera bien ! 
Allez vous faire foutre, Jack ! Vous n’obtiendrez rien de moi ! C’est plus clair comme ça ? 
Oui, c’est plus clair. Néanmoins, je vais voir si je ne peux pas percer votre secret. 
Jack part en direction de la porte et le militaire rit. Puis Jack revient dans la pièce, mais cette fois-ci avec un Uzi. Il referme la porte violemment et entreprend de charger le pistolet mitrailleur devant le militaire qui a cessé de rire. 
Qu’est-ce que vous faites ?  
Le militaire est angoissé. 
Mon devoir. Je vais vous aidez à comprendre ma situation… 
Jack frappe violemment le militaire au visage et le pousse contre le mur en le maintenant fermement. Puis il lui bloque la jambe droite et pointe l’Uzi sur celle-ci. 
Nous allons jouer à une sorte de jeu… Cette réplique culte de ce connard ne vous rappelle rien ? Non ? Je vous explique le principe : vous me dites où il est, et je laisse votre jambe tranquille… Sinon vous allez être une personne à mobilité réduite. Est-ce assez clair comme ça ? 
Vous êtes un malade ! 
Vous avez raison ! 
Jack tire dans la jambe du militaire. Ses os craquent ; il hurle. La peau part en lambeaux. Plus d’une dizaine de balles rentrent dans sa jambe qui explose en petits morceaux. 
Alors, où est-il ? 
Ah ! 
Où est-il, connard ? 
Dans une baraque isolée perdue dans les bois. 
Quels bois ? Le nom ? 
Les bois des Etranges. Ah ! 
Jack a vidé son chargeur, plus de 30 balles se sont logées dans la jambe qui est percée comme un gruyère. Le militaire hurle de douleur et, quelques secondes après, il commence à rire. 
Qu’est-ce qui te fait rire ? 
Tu es tombé dans son piège… Regarde ta montre. 
Jack saisit la montre qui est dans l’enveloppe et voit le compteur qui défile ; il n’affiche plus 24 minutes mais 23 minutes 30 secondes. 
Qu’est-ce que c’est que cette merde ! 
Il savait que tu allais me bousiller la jambe, alors il a placé un émetteur à l’intérieur de celle-ci. Quand les balles ont touché l’émetteur, le compte à rebours s’est enclenché… Bonne chance, Jack ! Ah ! Ah ! Ah ! 
Jack empoigne de nouveau son arme et lui tire en pleine tête. Le militaire meurt sur le coup. Jack se précipite au dehors de la pièce. 
Jack avance rapidement quand Chris s’approche de lui. 
Alors ? 
Il est mort ! 
Merde, Jack ! Tu sais que ça va faire de la paperasse. 
Tu te démerdes ! 
T’as besoin d’autre chose ? 
Oui, va à l’armurerie et prends tout ce que tu peux ! J’ai maintenant moins de 21 minutes pour la sauver !  
Putain l’ordure ! Je me dépêche ! T’as besoin d’autre chose ? 
Ramène cinq snipers… J’ai trouvé sa planque ! Et surtout, file-moi ta voiture ! 
Chris lui balance les clefs que Jack saisit au vol. 
Merci Chris ! 
Et butte-le, cet enfoiré ! 
T’inquiète pas pour ça, cela sera fait ! 

 
Jack sort de sa voiture et charge son arme. Derrière lui, les snipers attendent ses ordres. 
Quelle soirée de merde ! Prenez tous des talkies-walkies ! 
Les tireurs d’élite obéissent. 
Les ordres sont simples : vous le trouvez et vous le buttez. C’est clair ? 
Les cinq tueurs approuvent du chef. Jack s’engage aussitôt dans les bois. Il avance prudemment, avec une torche à la main et son arme dans l’autre. Son téléphone se met alors à sonner. Il décroche. 
Allo ? 
Bonsoir, Jack. Alors, comment ça va, aujour-d’hui ? 
Tu te fous de moi ? 
Alors, tu m’as enfin trouvé ? 
C’est surtout pour te botter le cul, que je suis venu ! Ta mère n’est pas contente ! 
Bien… Regarde devant toi ! 
Jack regarde et voit une petite maison blottie entre les arbres. 
Qu’est-ce que tu penses de ma planque ? C’est très rural, je dois te l’avouer ! 
Tu veux que je t’aide à repeindre les murs ? 
Pourquoi pas ! Mais où sont tes hommes ? 
Chef, ont est dans la planque… répond aussitôt le chef des snipers. Il n’y a personne… On fait quoi ?  
Je crois bien que c’est eux qui vont repeindre la planque ! ricane le Maître du Jeu. 
Putain de merde ! s’écrie Jack. Sortez tous, c’est un ordre code rouge ! C’est une bombe ! 
Mais il n’a pas fini de dire ces mots que la planque explose. 
Booom ! Ah ! Ah ! Ah ! 
Putain de merde ! 
Allez, Jack ! Je suis gentil… Regarde derrière toi ! 
Jack se retourne et voit le Maître du Jeu à quelques mètres de lui. 
Te voilà enfin ! Je pensais que tu ne viendrais jamais, de peur de m’affronter ! 
Je suis venu, comme tu peux le constater ! Il te reste un peu moins de 14 minutes, c’est bien ça ? 
Jack jette un coup d’œil rapide au chronomètre. 
Oui, on peut dire ça ! 
Le temps est contre toi ! 
Oui, mais moi, je suis contre toi ! 
Tu crois ? 
Oui, regarde à tes pieds ! 
Le Maître du Jeu baisse le regard et voit à sa grande surprise des grenades explosives qui clignotent à terre. 
Bravo, Jack, bravo ! C’est quoi, le deal ? 
Tu relâches ma fille et tu vis ! 
Et si je refuse ? 
Alors tu te souviendras du 14 juillet. 
Très bien, le deal est accepté. 

 
Dans une salle de torture, on voit une très belle fille attachée sur une chaise et menottée. On voit aussi les 5 arbalètes qui visent la jeune fille…  
Puis la jeune fille disparaît de la chaise pour réappa-raître dans les bras du Maître du Jeu. 

 
Maintenant, je procède à l’échange… articule ce dernier. Si tu tentes quoi que ce soit, je la tue. Je vais la jeter vers toi et disparaître… Si tu enclenches tes grenades, je la tue ! Est-ce que c’est clair ? 
Parfaitement ! 
Le Maître du Jeu jette la fille dans les bras de Jack et disparaît.  
La fille est complètement paniquée, elle est toujours menottée, Jack arrache le scotch qui lui barre la bouche et coupe rapidement ses liens avec un couteau. 
Papa ! Oh, Papa ! 
Tout va bien, ma puce ! Je suis là, tout va bien. 
Je t’aime, Papa, je t’aime. 
Stéphanie se blottit entre les bras de son père. 
Moi aussi, je t’aime, ma princesse, moi aussi. 
Jack commence à pleurer et il serre fort sa fille dans ses bras pour la rassurer. 

 
Jack arrive à la cellule accompagné de sa fille. Un des agents de la cellule apporte une couverture à Stéphanie. Chris s’approche de son ami. 
Alors ? Tu l’as trouvé, ce connard ? 
Oui... 
Et ? 
Il m’a échappé ! 
Eh merde ! 
Occupe-toi de ma fille. 
Très bien ! Viens avec moi, Stéphanie, on va à la clinique de la cellule pour voir si tout va bien. 
Non s’il te plaît, Papa, je me sens bien… Je veux rester auprès de toi… S’il te plaît... 
Stéphanie, tu le suis, c’est important ! S’il te plaît, ma chérie. 
Très bien... 
T’inquiète pas, ça se passera bien. 
Carl ! 
Oui, Monsieur. 
Venez ici ! 
L’agent s’approche rapidement de Jack. 
Qui y a-t-il monsieur ? 
Des nouvelles des tueurs qui m’ont agressé ? 
Oui… L’un est Allemand, l’autre Russe et le troisième Américain. Ils travaillent pour un organisme indépendant, le mouvement PLL. 
Jack regarde le compte-rendu de Carl. 
Très bien, bon boulot. 
Jack prend le dossier de Carl. 
Je vous l’emprunte. 
Très bien, Monsieur. 
Jack commence à feuilleter le dossier quand il réalise que du sang coule sur ce celui-ci. Jack se touche le nez pour s’apercevoir que c’est son propre sang. Il se dirige dans un couloir. 

 
Il emprunte aussitôt un couloir pour arriver dans un petit local où il s’enferme à clef. 

 
Jack se regarde dans un miroir et commence à se nettoyer le nez. 
Qu’est-ce qui m’arrive ? 
Alors qu’il prononce ces mots, son téléphone se met à sonner... 
Allo ! 
Jack, quel retour triomphal ! 
Qu’est-ce que tu veux ? 
Comment va ta fille ? 
Qu’est-ce que ça peut te foutre ! 
J’ai l’impression qu’elle va bien et toi non… Est-ce que je me trompe ? 
Oui... 
Pourtant tu pisses le sang, pas vrai ? 
Jack entend un tic-tac sous le lavabo, il se penche et voit un minuteur qui affiche « 5 secondes ». 
Eh merde ! 
Jack essaye d’ouvrir la porte sans succès, il sort son arme et tire 2 fois dans la jointure de la porte qui cède et tombe par terre. Jack réussit à s’éjecter quand la pièce explose. 
Toujours en forme, décidément ! 
Qu’est-ce que tu veux ? 
Regarde en face de toi... 
Jack aperçoit devant lui une horloge qui affiche 35 minutes. 
C’est quoi encore ce jeu ? 
Ce jeu, comme tu dis, sera le dernier, trouve qui est la cible avant que le compteur arrive à zéro... 
Quand on sera en face, je m’occuperai de toi ! 
Je l’espère bien, Jack ! En attendant, tu devrais aller aider tes collègues, je crois qu’ils ont un sérieux problème... 
Quoi ? 
On entend des cris et des bruits d’armes à feu. Jack charge son automatique et empoigne son talkie. 
Allo ? Chris ? Qu’est-ce qui se passe ? 
Jack, c’est la guerre ! On est attaqué par des terroristes, à la cellule ! 
Merde ! 
Jack range son talkie et s’engage rapidement dans un grand couloir. 

 
Avançant d’un pas vif, Jack cherche ses clés dans sa poche quand, devant lui, un terroriste apparaît. Jack le voit. Il lève aussitôt son arme vers lui et tire 2 coups. Le terroriste tombe à terre. Puis il entend venir 2 autres personnes. Jack saisit le terroriste mort et le relève pour courir rapidement en trainant son cadavre. 2 personnes arrivent une par la droite l’autre par la gauche. Jack pousse alors le cadavre en avant. Sans réfléchir, les 2 terroristes tirent sur leur compagnon mort. Jack en profite pour se jeter à terre et glisser sur le sol. Il braque ses 2 armes en direction des 2 ennemis. Il tire et les tue sur le coup. Puis il se relève et part du côté gauche en empoignant son talkie. 
Chris, est-ce que ma fille va bien ? 
Oui, elle est dans la cellule de protection. 
Où est tu ? 
Derrière toi. 
Jack se retourne et voit son ami Chris. 
Attention ! lui crie-t-il. Derrière ! 
Derrière Chris, apparaît un autre terroriste qui s’apprête à décharger son arme. Mais Chris se retourne, se baisse et tire sur le terroriste qui meurt aussitôt. Chris se relève et se tourne vers son ami. 
Merci, Jack. 
De rien. Essaie de rester en vie ! 
Chris a un léger sourire. Mais, de nouveau, on entend des gens hurler. 
On y va ! 
Je te suis. 
Jack et Chris avancent rapidement vers le bruit. Jack lance dans le couloir une grenade fumigène et allume le laser rouge de son arme. La grenade explose libérant le gaz, on entend des terroristes tousser. Jack et Chris lèvent leurs automatiques et tirent sur 5 personnes différentes ; ce sont tous des terroristes. 
Putain, mais c’est la guerre ! 
Non, c’est juste le début ! 
Jack et Chris parviennent dans la salle des opérations. 

 
Ils y découvrent des personnes mortes. 
Eh merde ! 
Essaye de voir s’il y a des survivants ! 
Chris disparaît, tandis qu’une fois encre le téléphone de Jack se met à sonner. 
Allo ! 
Ah, Jack ! Alors, ce comité d’accueil, vous convient-il ? 
Qui va mourir ? 
Cherchez, vous verrez bien ! Il ne vous reste plus que 25 minutes... 
Le Maître du Jeu raccroche... 
Jack ! 
Oui ? 
Chris rejoint son ami. 
J’ai trouvé un terroriste encore en vie. 
Bien ! Prépare-le pour l’interrogatoire et appelle le service de soutien. 
Très bien ! 
Jack regarde la pendule de la cellule, il y voit seulement marqué : 24 minutes. 
Le salaud, il a remplacé l’heure par le temps restant ! 
Soudain Jack vomit du sang. Chris se retourne. 
Jack ! 
Jack se relève vers Chris, la bouche en sang. 
Dépêche-toi de le préparer ! 
Oui ! 
Jack se touche la main et voit une éruption de cloques rouges. Troublé, il part en direction de la salle d’interrogatoire. 

 
Le visage pâle, Jack entre dans la salle d’interrogatoire et se plante face au terroriste qu’on a attaché sur une chaise. 
On dirait que vous n’allez pas fort… ricane celui-ci. 
Qui vous envoie ? 
Le Père Noël, ça vous va ? répond le terroriste. 
Jack sort son arme et lui loge une balle dans le pied. 
Ah ! Espèce de connard ! 
Reprenons… Qui vous envoie ? 
Le Maître du Jeu... 
Le terroriste saigne. 
Je vais pas perdre mon temps avec vous, j’en ai pas ! Dites-moi qui va mourir dans 23 minutes ! 
Allez vous faire mettre ! 
Jack tire dans l’autre pied du terroriste. 
Non, putain ! Ah ! 
Qui va mourir ? 
C’est vous... 
Jack est stupéfait. 
Comment vais-je mourir ? Répondez ! 
Le terroriste ne répond rien. Jack lui écrase ses pieds blessés avec violence. 
Ah ! 
Comment ? 
Par l’effet d’une enzyme qui était dans les cheveux de votre fille… Quand vous l’avez respirée, un virus s’est développé dans votre corps et vous n’avez plus que 35 minutes à vivre... Il savait que vous alliez le piéger, alors il a fait de même avec vous... 
Est-ce qu’il existe un antidote ? 
Oui ! 
Où est-il ? 
Vous pouvez crever ! 
Jack lui tire dans la jambe gauche puis dans la jambe droite... 
Où est-il ? 
C’est le Maître qui le détient sur lui… C’est une fiole verte qu’il porte autour du cou. 
Où est le maître ? Où est-il ? 
Il s’est planqué dans une discothèque... 
Son nom ! 
In Hell ! 
Jack prend son arme et lui tire une dernière balle en pleine tête, le tuant sur le coup. Puis il sort son portable et compose un numéro. 
Alezan ? C’est Jack ! J’ai besoin de toi… Envoie six hommes à la discothèque In Hell et viens avec du matériel lourd ! 
Très bien... 
Jack raccroche et ouvre la porte puis sort. 

 
Jack émerge de sa voiture. Face à lui, un homme se tient avec une valise métallique. 
Jack est-ce que ça va ? 
Non, je suis contaminé par un organisme… Ne t’inquiète pas, il n’est pas dangereux pour mon entourage. 
Eh merde ! 
T’as apporté ce que je t’ai demandé ? 
Oui, tiens... 
Alezan lui remet la valise métallique. Jack la pose sur sa voiture et l’ouvre ; à l’intérieur se trouve des armes et des grenades. Jack s’équipe du nécessaire. 
Je viens avec toi ! 
Très bien ! 
Alezan brandit un magnum. Puis il suit Jack qui entre dans la discothèque. 

 

 
Alezan allume sa lampe torche et Jack en fait de même, il n’y a personne... 
Pars à gauche, je prends la droite ! 
Ok ! 
Alezan s’éloigne de Jack tandis que celui-ci s’engage lentement dans un couloir sombre. Jack avance prudem-ment, il commence à saigner du nez, puis sa bouche bave. Il s’essuie et regarde sa montre qui affiche 15 minutes. Le couloir s’éteint, on entend seulement Jack respirer avec difficulté. Le téléphone de Jack sonne encore une fois, il décroche... 
Allo ! 
Le temps est contre toi... 
Tu as raison… Viens m’affronter ! 
Je suis derrière toi... 
Jack se retourne et éclaire avec sa lampe le Maître du Jeu. Il est grand, 1m85, des bottes noires, il porte des grenades sur lui et 2 mitraillettes. 
Enfin ! 
Oui, l’ultime combat... 
Jack aperçoit la fiole de l’antidote pendue au cou du maître. 
Tu es prêt ? 
Oh, oui... 
Que le cauchemar commence ! 
Le Maître lance aussitôt une grenade vers Jack. Celui-ci sort son arme et tire sur la grenade qui explose entre les deux rivaux. 
Décidément, tu m’épates, Jack ! 
Oui, et t’as encore rien vu ! Depuis que tu as tué mes amis, je me suis vraiment amélioré ! 
J’aimerais voir ça ! 
Le Maître n’a même pas fini sa phrase que jack tire trois coups de feu dans le plafond qui, avec la force de l’impact, font écrouler un lustre... Le Maître est écrasé par le lustre. 
Bravo, Jack... 
Le Maître est derrière Jack. Jack se retourne lentement vers lui. 
Dommage, mais il en faut plus que ça pour me tuer... 
C’est vrai, j’ai mal calculé mon coup. 
Le Maître commence à frapper Jack avec ses poings, Jack riposte avec ses pieds et des prises de close-combat… S’en suit une lutte à mains nues. Jack tape le frappe violemment son ennemi dans l’abdomen, avant de sortir son arme. Il lui tire dans le ventre ; 5 balles précisément. 
Bravo, Jack ! ricane cependant son adversaire. Il ne te reste plus que 6 minutes... 
Je sais ! 
Jack est couvert de sang séché, et ses yeux commencent à saigner. Il lance un couteau qui va se ficher dans la main du maître, puis il saisit de nouveau son automatique et tire dans la main de son ennemi qui éclate. 
Ah, petite merde ! 
Jack s’approche du Maître en brandissant un autre couteau. À ce moment, le Maître lui expédie un violent coup de pied. Jack tombe à terre. Il ne reste plus que 3 minutes avant qu’il ne meure… Son adversaire s’approche de lui, une hache à la main, et s’apprête à l’achever quand arrive Alezan qui lui tire dans le dos avec une mitraillette.  
Le Maître se retourne vers Alezan et lui expédie la hache, qui va se ficher dans son ventre. Alezan a des convulsions et meurt quelque secondes plus tard. Il ne reste plus qu’une minute. Jack crache du sang, il se vide, le Maître s’approche. 
On dirait que j’ai gagné, Jack... 
5 secondes, encore et Jack sera mort… 
AHAHAHAHAHAHAH ! 
La main de Jack s’est abaissée vers le pied de son adversaire pour y planter une seringue. Aussitôt, il y décharge tout le liquide qu’elle contient. 
Quoi ? Qu’est-ce que... 
Jack se relève vers le maître qui, soudain, est à son tour pris de convulsions violentes… Il crache du sang et commence à se couvrir de plaques. 
Mais qu’est-ce qui se passe ? 
Ce qui se passe c’est que, pendant 5 ans, je suis devenu alcoolique dans le but de te coincer… Ensuite je me suis protégé contre ton virus, car je savais que tu allais capturer ma fille et qui tu te servirais d’elle... Je ne suis atteint d’aucune affection, mais je te l’ai fait croire en absorbant des produits qui m’ont permis de simuler les symptômes de la maladie... 
Non, ce n’est pas possible ! Je suis le Maître du Jeu… Tu ne peux pas m’avoir ! 
Comme tu le dis, tu n’es qu’un jeu, il est temps pour toi d’y retourner ! 
Qu’est-ce que tu m’as inoculé ? 
Le virus le plus mortel au monde… Il te reste à peine 30 secondes avant de rendre l’âme. 
Espèce de salaud ! 
Pour toi, c’est déjà le game over... 
Le Maître a des spasmes et meurt aussitôt...  
Jack jette un dernier regard à la dépouille de son ami Alezan et part en direction de la sortie, seul... 

 
Deux ans plus tard... 

Jack a quitté définitivement la cellule, sa fille Stéphanie a eu un enfant avec son mari Christopher. Jack, devenant ainsi grand-père, bénéficie d’un repos bien mérité. Il a vengé ses amis et trouvé la paix...
 

 

 

 

 
 Revenir en haut
 Publicité
 
  

 
 
 

 MessagePosté le: Ven 1 Aoû 2008 - 23:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 Revenir en haut
 k3tur
 Modérateur
  
Hors ligne

 Inscrit le: 17 Fév 2008
 Messages: 1 119
 
Localisation: 76 - Seine-maritime
Masculin

 MessagePosté le: Sam 2 Aoû 2008 - 00:35    Sujet du message: Des nouvelles de The précheur et de 24 TONY Répondre en citant

Vraiment très comptant pour toi que ce petit delire à la base prenne une telle ampleur.
Bonne continuation :ok: .
_________________
Il faut toujours viser la lune car même en cas d'échec on atterit dans les étoiles.
Modérateur
 Revenir en haut
 Alien-Tiger
 
  
Hors ligne

 Inscrit le: 01 Mar 2008
 Messages: 644
 
Localisation: Liré
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)

 MessagePosté le: Sam 2 Aoû 2008 - 08:13    Sujet du message: Des nouvelles de The précheur et de 24 TONY Répondre en citant

Yeah , ça m'a l'air interessant ;)  , merci pour l'avant première :mrgreen:
_________________
 Revenir en haut
MSN Skype
 Contenu Sponsorisé
 
  

 
 
 

 MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:46    Sujet du message: Des nouvelles de The précheur et de 24 TONY

 Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Game For All © Index du Forum -> 7ème Art -> Films Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template SoftLight created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com